Prime d’activité 2020 : ne passez pas à côté !

Vous avez un emploi mais touchez de faibles revenus, comme beaucoup de salarié.e.s aujourd’hui ? La prime d’activité peut éventuellement vous permettre d’obtenir un complément de rémunération. Cette prestation, versée par la Caf, vise à compléter le salaire des travailleurs et travailleuses modestes afin d’encourager l’exercice ou la reprise d’une activité professionnelle. Voici comment bénéficier de la prime d’activité en 2020.

Pour pouvoir bénéficier de la prime d’activité, vous devez adresser votre demande directement à votre Caisse d’Allocations familiales (Caf). Cette demande peut se faire soit par téléservice, soit en déposant un formulaire auprès de l’accueil de la CAF (8 Boulevard Georges Clemenceau, 21000 Dijon).

La Caf vous notifiera sa décision de vous attribuer ou non la prime d’activité après avoir procédé à l’examen de votre dossier. La prime d’activité vous est attribuée pour une période de 3 mois. Le montant versé ne change pas pendant cette période. En effet, les changements de ressources de votre foyer ne sont pas pris en compte. Le montant de la prime d’activité est déterminé en fonction d’un calcul spécifique. Vous souhaitez savoir si vous pouvez prétendre à la prime d’activité et quel sera son montant ? Rendez-vous sur le site internet de la Caf : Simulation de prime d’activité 2020

Sachez aussi qu’en cas de refus de la Caf, vous avez la possibilité d’exercer un recours contre cette décision.

Tout.e salarié.e qui exerce une activité professionnelle (salariée ou indépendante) et dont les ressources sont modestes peut bénéficier, sous certaines conditions, de la prime d’activité afin de compléter ses revenus d’activité.

Le droit à la prime d’activité est subordonné au respect, par le ou la bénéficiaire, de certaines conditions (Article L842-2 du Code de la sécurité sociale) :

  • résider en France de manière stable et effective ;
  • percevoir des revenus tirés d’une activité professionnelle ;
  • être âgé.e de plus de 18 ans ;
  • être français.e ou titulaire depuis au moins 5 ans d’un titre de séjour autorisant à travailler.

Vous ne pouvez pas bénéficier de la prime d’activité si vous êtes :

  • travailleur ou travailleuse détaché.e exerçant temporairement votre activité en France ;
  • en congé parental d’éducation, sabbatique, sans solde ou en disponibilité, sauf si vous percevez des revenus d’activité ;
  • élève, étudiant.e, stagiaire ou apprenti.e, sauf si vous percevez des revenus d’activité professionnels qui excèdent mensuellement, pendant la période de référence retenue, un certain plafond.

Enfin, n’oubliez pas que, pour toucher la prime d’activité au mois de février, vous avez jusqu’au 31 janvier 2020 pour la demander !